« Tout le monde sait écrire » « le stagiaire pourra se charger du rédactionnel » ou « j’ai mis tout mon budget dans la création du site » : voilà des exemples de phrases que j’ai souvent entendues.

Pourtant, le choix de faire appel à un rédacteur est essentiel si l’on souhaite communiquer efficacement, proposer du contenu de qualité et être visible.

Explications en 10 idées reçues :

Idée reçue N°1 : tout le monde sait écrire

Tout le monde sait compter pourtant tout le monde n’est pas comptable. L’écriture web répond à des règles spécifiques (concision, viralité, prise en compte de l’importance du référencement naturel)  qui conditionnent la visibilité de votre site. Positionnement, trafic et indexation dépendent donc directement de la qualité de vos textes : raison de plus de les confier à un professionnel.

Idée reçue N°2 : le stagiaire peut le faire 

Trouver le bon angle, le ton adapté à votre cible, écrire pour être lu et partagé, tout cela nécessite une véritable expertise que seul un rédacteur expérimenté pourra vous apporter. Un contenu clé en main de qualité qui constituera un formidable retour sur investissement.

Idée reçue N°3 : les gens ne lisent pas sur internet 

Ce qui est certain, c’est qu’ils lisent différemment, l’écran rendant la lecture 25% plus difficile. D’où l’importance de mettre à leur disposition des textes qui ne soient pas trop verbeux, longs ou confus. Extraire l’essence d’un message, relancer l’intérêt à chaque ligne, susciter l’envie dès le titre : telles sont les missions du rédacteur web.

Idée reçue N°4 : il faut faire court sur internet, donc ce n’est pas compliqué 

Ecrire court est un exercice beaucoup plus complexe qu’il n’en a l’air. En réalité il faut écrire dense, c’est à dire faire passer un maximum d’idées en un minimum de mots. Servir le lecteur, ne pas le noyer sous des informations inutiles et complexes afin qu’il reste sur le site, être concis sont autant des défis relevés par un rédacteur expérimenté. Des règles qui ne se limitent d’ailleurs pas au net mais s’appliquent à tout exercice d’écriture.

Idée reçue N°5 : quelqu’un en interne saura mieux parler de nos produits

Nul besoin de connaître toutes les ficelles techniques ou de baigner dans la culture interne pour mettre en avant vos produits, bien au contraire. La distance qu’aura un rédacteur sera profitable à la qualité de vos textes car elle le mettra dans la position du consommateur. Il sera ainsi plus à même de simplifier des messages parfois trop complexes ou des jargons trop spécifiques.

Idée reçue N°6 : j’ai mis tout mon budget dans la création du site

A quoi sert un site à l’ergonomie parfaite, ponctué d’animations flashs de toutes parts si le contenu éditorial est pauvre ? Un consommateur qui se perd dans des textes trop longs ou confus quittera le site. Celui dont la confiance est entamée à cause d’un rédactionnel de piètre qualité également. Pour ne pas faire de votre vitrine internet une coquille vide, pensez à prévoir un budget pour votre contenu éditorial.

Idée reçue N°7 : un copier-coller de Wikipedia suffira 

La récente mise à jour de Google a relégué bon nombre de sites dans les dernières pages du moteur de recherche. Certains ont ainsi perdu plus de 90% de leur visibilité. La raison ? Google a décidé de privilégier la qualité au regard de la quantité, faisant ainsi la chasse aux contenus dupliqués et aux textes rédigés à la va-vite. Le moteur de recherche mettra également en avant les sites qui apportent des réponses aux questions des internautes. Raison de plus pour ne pas négliger son contenu éditorial.

Idée reçue N°8 : pas besoin d’un rédacteur car le site ne sera pas remis à jour fréquemment 

Un site vieillissant, non remis à jour régulièrement est un site qui n’inspirera pas confiance. Pour créer la viralité et fédérer une communauté, il faut le nourrir d’articles réguliers, surfant sur l’actualité ou les centres d’intérêt de votre cible. Question référencement, Google privilégie les sites réactualisés fréquemment et dont les articles sont partagés sur les réseaux sociaux. Une information importante à avoir en tête lors de la définition de votre stratégie marketing.

Idée reçue N°9 : Google veut des mots-clés, pas des textes travaillés

On écrit avant tout pour des humains pas pour des machines, les dernières mises à jour du moteur de recherche prennent elles aussi davantage en compte cette dimension. Travailler son référencement ne se limite pas à une succession de mots-clés. Cela englobe également la qualité de son contenu éditorial, sa mise à jour régulière, sa viralité et sa pertinence par rapport aux questions des internautes. Autant de paramètres qui nécessitent l’expertise d’un professionnel du rédactionnel.

Idée reçue N°10 : je préfère écrire moi-même les textes car je n’ai pas le temps de confier cette tâche à un rédacteur

Une réunion suffit généralement à transmettre les informations, décrire la cible et le positionnement, définir le ton. Le rédacteur travaillera ensuite à compléter cette prise de contact par des recherches documentaires puis vous transmettra sa proposition de rédactionnel. Plutôt que de passer un temps précieux à rédiger vos textes, concentrez-vous plutôt sur le cœur de votre métier et n’hésitez pas à déléguer cette activité chronophage à un spécialiste.

Convaincu? Contactez moi!

Lire également l’article que j’ai rédigé pour Girlz in Web : Rédaction web, 7 idées reçues décryptées